Bullet journal : retour sur 18 mois de pratique

Bullet journal : retour sur 18 mois de pratique

 

 

Je n’avais jamais fait de bilan sur le bullet journal auparavant. J’avoue, ça m’ennuie terriblement tous ces bilans réguliers que font les blogueuses à propos de leur bullet journal. Je ne dis pas que c’est nul ou qu’il ne faut pas les lire, je dis simplement que ça ne m’intéressait pas alors de là à en faire un article, j’en étais encore loin.

Cependant, eh oui, il y a un cependant… j’ai eu envie de vous en faire un pour plusieurs raison :

  • ça fait plus de 18 mois que j’ai découvert le bullet journal, je peux dire que j’ai un certain recul sur cet outil
  • je suis passée par différentes phases, il fallait que je vous en parle pour vous rassurer un peu ( et oui, j’ai laissé tomber mon bullet pendant plusieurs semaines ! Bouuuuh la vilaine)
  • j’ai eu envie de faire le point pour moi-même alors je me suis dit « pourquoi ne pas le partager, ça pourrait servir »

 

Pour structurer un peu ma pensée et aussi pour que vous arriviez à suivre le bazar qu’il y a dans ma tête, j’ai décidé d’essayer de répondre à plusieurs questions :

  1. ai-je utilise le Bujo en continu depuis 18 mois ?
  2. ai-je changé de carnet ou de stylo ? ou de matériel de manière générale ?
  3. ai-je modifié mes mises en page ?
  4. ai-je de moins en moins de pages avortées ?
  5. quelles ont été mes plus grosses erreurs ?
  6. quelles sont les pages que je n’ai pas renouvelées lors de mon 2e carnet ?
  7. quelles sont mes pages préférées, celles que je vais renouveler dans mon 3e carnet ?
  8. Bilan de ce que ça m’a apporté

C’est parti ?

 

⌈ Ai-je utilisé mon bullet journal en continu depuis 18 mois ? ⌋

 

Et bien non ! Rassurez-vous, j’ai aussi mes faiblesses 😉

J’en ai parlé durant le live Youtube (que vous pouvez revoir ici), j’ai eu une période un peu difficile. Rien de grave, beaucoup de boulot, une rénovation d’appartement à surveiller, des matériaux à acheter, un déménagement à préparer….. ça a suffit pour que je sois épuisée. Mais pourquoi avoir laissé mon bullet journal à ce moment-là alors que c’est justement dans des périodes comme ça qu’il devrait servir ? Oui, c’est assez paradoxal, j’avais besoin qu’on m’aide à m’organiser mais j’étais trop fatiguée pour faire des to-do list ! Cela a duré deux ou trois semaines en tout.

Il m’est aussi arrivé de l’ « oublier » pendant quelques jours dans mon sac, surtout au début du nouveau carnet que j’ai eu du mal à m’approprier. C’est vrai, ça peut paraître étrange – mais ça ne l’est finalement pas tant puisque j’ai déjà lu des témoignages similaires sur internet – , il y a des carnets dans lesquels on entre tout entier et puis il y a les carnets qui crées des résistances et qu’on a plus facilement tendance à mettre de côté.

Je suis personnellement très détendue avec ça, si mon bullet doit rester dans mon sac pendant 2 jours, c’est que je n’ai pas ressenti le besoin de le sortir. Et voilà. Il n’y a pas plus à en dire. C’est en tout cas bien insuffisant pour dire que le bullet n’est pas fait pour moi ou que je ne suis pas suffisamment organisée.

Relax.

Mais si vous souhaitez savoir si le bullet est fait pour vous, lisez ceci 🙂

 

⌈ Ai-je changé de carnet et de stylo ?  ⌋

 

Oui et non 😉

Mon tout premier carnet était un moleskine mais je l’ai vite remplacé par un Leuchtturm1917 au bout de quelques semaines. Je n’aimais pas la couleur jaunâtre des pages du Moleskine. Depuis, j’en ai racheté un et j’en suis bientôt à la fin. Je vais donc devoir faire un choix :

  • soit je continue dans un carnet et là je continuerai dans un Leuchtturm sans aucun doute parce que la qualité et le format me conviennent parfaitement (et en pointillé s’il-vous-plaît ! )
  • soit je migre dans un Filofax Clipbook et ceci pour une raison simple : j’ai des projets pour lesquels je dois avoir un visuel très rapide de toutes les composantes ce qui est difficilement réalisable avec un carnet. Avec un classeur, je vais pouvoir décrocher les pages correspondant à mon projet et les aligner sur mon bureau pour pouvoir avec un visuel en un coup d’oeil.
  • 3e option, je prends un classeur pour mes projets et un carnet pour le reste.… mais à ce moment-là je perdrai un peu de la spécificité du concept du bullet journal qui est de tout rassembler dans un même support.

 

Concernant les stylos, j’ai passé une grande phase d’amour avec les Faber-Castell malheureusement il semblerait que nous soyons incompatibles ! Ça arrive en amour 😉 Ma façon de tenir le stylo créé un appui trop important sur la mine qui s’écrasait inexorablement … j’ai donc eu plein de stylos qui m’ont tous lâchés très vite ! Je précise quand même que ces stylos sont très utilisés dans le monde du bullet et je pense qu’ils sont de très bonne qualité.

Je suis donc passée récemment à un Pilot V5 pointe extra fine de 0,5 mm  et ça me va parfaitement. La pointe est dure donc aucun risque d’écrasement.

Pour le reste, j’utilise quelques fois du washi tape mais cela reste relativement rare.

Mon bullet est donc très largement Minimaliste !

Pour plus de détails sur le matériel et les questions à vous poser sur ça, je vous renvoie à mon article Les 12 questions à se poser avant de commencer un bullet journal

 

⌈ Ai-je modifié mes mises en page ? ⌋

 

Oui plusieurs fois ! Et je pense que ce n’est pas terminé. Cependant, il y a quelque chose qui a beaucoup changé depuis ma découverte du bullet journal : j’ai arrêté de me prendre la tête quand je n’avais pas le temps ou l’envie.

Ma structure est donc relativement stable depuis plusieurs mois sauf…. de temps en temps où je me contente de mettre la date du jour sans aucune mise en page ( ce qui correspond en fait à ce que Ryder Carrol avait imaginé quand il a créé le concept du bullet journal).

 

⌈ Ai-je de moins en moins de pages avortées ? ⌋

 

Oui effectivement ! Tout simplement parce que j’ai arrêté de faire des pages justes parce qu’elles étaient populaires et que je les voyais souvent sur les réseaux sociaux. Je me suis demandée de quoi j’avais besoin en structure de base et puis j’ai créé des collections dès que le besoin se présentait, souvent sans aucune mise en page qu’un titre et une liste en dessous.

Cela ne m’empêche quand même pas de faire des pages mal abouties ou que je ne relis plus une fois qu’elles sont créées. Ce n’est pas bien grave, là encore le lâcher prise est de rigueur !

 

⌈ quelles ont été mes plus grosses erreurs  ? ⌋

 

Rien de grave, rassurez-vous 😉

  • de ne pas mettre à jour mon index… ça fait perdre pas mal de temps et ne permet pas d’avoir un visuel rapide sur toutes les pages qui parlent de la même collection
  • de ne pas créer ma structure de page de la semaine le dimanche, ça crée généralement un lundi bien désordonné
  • ne pas avoir conservé mon bullet recto-verso, recto aspects organisation et verso aspect développement personnel (j’en parlais ici)

 

 

⌈ quelles sont les pages que je n’ai pas renouvelées dans mon 2e carnet  ? ⌋

 

Il y a des collections que j’avais faites dans le premier carnet et que je n’ai pas ressenti le besoin de renouveler : ma happiness Box qui a eu un beau succès sur Pinterest, et la lovemyself Box.

 

 

 

J’en parlais aussi dans le dernier article qui traitait de la vérité sur le bullet journal ( en association avec mes copines du C4C ), je n’ai pas toujours renouvelé mon habits tracker que j’ai plutôt tendance à faire en version mini sur ma page semaine.

Il y a aussi eu beaucoup d’autres pages collection que je n’ai pas renouvelées, tout simplement parce que j’en avais eu besoin à un moment donné mais plus maintenant.

 

⌈ Quelles sont mes pages préférées  ? ⌋

 

Celles que je conserve coûte que coûte sont : l’index, le future log, le monthly log, le weekly log (que je préfère au daily log), le brainwashing que je fais quasiment tous les mois voire mêmes quelques fois toutes les semaines, les packing list quand je pars en voyage ou en week-end, les collections type cadeaux de Noël ou organisation d’événements et les pages Review qui me semblent indispensables dans une démarche de développement personnel !

 

 

En gros, je garde surtout la structure de base du bullet journal ! Pour rappel, lisez ceci.

Puis je rajoute en fonction de mes besoins, je picore par-ci par-là des pages organisation ou bien-être. Par exemple, j’ai assisté au 3e festival pour l’école de la vie et j’ai pris des notes de toutes les conférences auxquelles j’ai pu assister, dans mon bullet journal bien sûr ! J’ai également noté tout ce que je voulais visiter lors de mon voyage au Cambodge.

 

 

⌈ Bilan de ce que ça m’a apporté⌋

 

  1. une tête plus vide puisque je note tout. Terminé les « ah oui, il faut que je pense à rappeler Machin pour … ». C’est noté !
  2. je dors plus sereinement, grâce au fait que je n’ai plus peur d’oublier de faire des choses (vive le Brainwashing !)
  3. je procrastine (un peu) moins. Du moins lorsque je prends le temps de prévoir la veille ce que j’ai à faire pour le lendemain
  4. j’avance plus sereinement dans mes projets puisque je mets tout à plat dans mon bullet, j’y vois donc plus clair
  5. Je travaille sur le lâcher-prise, un indispensable à explorer en développement personnel !
  6. imprévisible mais vrai.. j’ai pu écrire un livre sur le bullet journal et ça m’a permis de voir que de choses merveilleuses pouvaient arriver sans que l’on s’y attende !

 

Voilà pour ce petit tour d’horizon méta-bullet ! N’hésitez pas à partager en commentaire vos pages préférées et votre évolution de bujoteuse pour en faire profiter un maximum de personne !

Et surtout n’oubliez pas, RELAX ! ♥

 

PoWa ♣

 

 

 

 


Les liens renvoyant vers Amazon sont des liens affiliés, cela veut dire qu’Amazon me verse une (toute petite) commission si vous achetez un produit. Cela n’a bien sûr aucune conséquence sur le prix des produits que vous commandez. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 27
    Partages

6 réactions au sujet de « Bullet journal : retour sur 18 mois de pratique »

  1. Merci pour ce retour ! 🙂
    En ce qui me concerne, je n’ai que 4 petits mois d’expérience et j’ai 2 bullets journal : un pour mes collections et gros objectifs (que je remplis quand j’ai envie) et un pour m’organiser…
    Par contre, je n’ai pas de pages « semaine ». Je me fais un calendar wheel avec tous mes RDV, anniversaires, évènements… et ensuite j’ai 2 pages trackers (là encore mensuels) , un focus souvenirs du mois, une page avec les objectifs, les choses à faire, à acheter, etc… Et c’est tout !
    De temps en temps, je rajoute une ou 2 pages (comme ce mois-ci avec les cadeaux de Noël) mais je n’ai pas besoin de plus et je suis sûre de m’y tenir (ce que je ne ferais pas avec des pages-semaines).
    J’aime bien dessiner ou écrire quelques citations mais sans en abuser.
    Pour le reste, j’utilise les faber-castell (que j’aime d’amour et qui sèche à la vitesse de la lumière) et un rhodia webnotebook format paysage que j’adore ! J’ai aussi le rhodiarama pour les collections. Tout me convient dans les rhodia… A tel point que je ne ressens même pas l’envie d’essayer un leuchtturm1917 !

    Merci encore pour ce blog très inspirant 🙂

  2. Mon évolution? En pleine procrastination!!!
    J’en suis à ma version 3/4 de bullet… Planner Filofax (j’aime pas les anneaux, ça gêne pour écrire) puis le Mon Carnet (trop grand et papier un peu trop poreux) , et maintenant un Rhodia fin, cousu, pas relié (j’aime tout, l’épaisseur, la taille, la glisse du papier, l’ouverture à plat facile).
    La fin d’année approche, et j’ai du mal à prendre des décisions… Ma prochaine mouture devait être un Travelers Notebook. Initialement avec un carnet Rhodia épais pour les collections, et des inserts faits maison, un pour les monthly/weekly to-dos lists, à changer tous les 2-3 mois pour rester « mince », et un autre insert pour le pro (planning et tâches), et un dernier pour la compta.
    MAIS
    – mon isert compta, je n’y ai pas touché depuis octobre (ilest encore vierge!) et c’est pas bien…
    – je viens de passer à l’agenda en ligne clicrdv, et du coup, entre celui-là et le logiciel de télétrans, quel intérpêt d’avoir en plus une verison papier? A part le risque de loupés et doublons en reportant les rdv… 😛
    – j’ai de plus en plus de choses à mettre dans mes weeklies… si je n’ai pas d’insert dédié pro, il faudra une section en plus pour les tâches pros dans mon weekly log (mieux de tout avoir au même endroit, mais ça risque de ne pas tenir…)
    – Il me reste sans doute assez de pages dans mon Rhodia actuel pour faire Janvier. Attaquer ou ne pas attaquer un nouveau carnet en Février? Utiliser ou ne pas utiliser mon gros rhodia pour l’année, au risque de devoir refaire le future log plusieurs fois (ça, en gros, ça me saoûle!). Racheter Un carnet fin pour le future log et les projets, faire des inserts maison ou des carnets fins pour les monhtly/weeklies et utiliser mon gros pour les collections? (j’ai un peu laissé tomber les collections… par manque de temps et frustration de ne pas faire de grands projets!)
    RHHHHHAAAA *cri de guerre de la bujoteuse en crise*

    Sinon, à part ça, j’ai vraiment pris ce nouveau carnet depuis Octobre pour tester autant de mises en pages et styles que possible, très décoré, très minimaliste, horizontal, vertical, et ça m’a permis de me connaître. Ca au moins, c’est positif 🙂
    Stylos: j’ai mes 3 chouchous, un stylo plume BIC pour écrire, un Schneider topliner 967 pour tracer les titres et les lignes/cadres/callgraphies, et des Stabilo 0.4 de couleurs pour mes to-do, et j’ai commencé une collection de Tombow dualbrush pens, en en achetant un par mois (pour tout le mois), pour ne pas me ruiner et n’avoir que des couleurs que j’aime!
    Ben tu vois, rien que d’écrire tout ça, ça m’a permis de retrouver ma ligne directrice et clarifier ma pensée… C’est reparti pour un tour de BuJo!
    Merci Powa!!!

    1. Bonjour Anne-Laure ! Merci pour ton retour détaillé ! Il semblerait que tu ne sois pas encore prête pour la compta…. ça demande du temps des fois ( moi je n’ai jamais réussi à m’y mettre, merci mon comptable ;-)). Si effectivement tu as tes rendez-vous en ligne, plus aucun intérêt d’avoir une version papier ! Pour tes pages weekly, pourquoi ne pas faire plutôt des daily ? Cela t’évite de vouloir tout rentrer dans une double page. Tous les jours tu mets la date du jour et la liste de toutes tes tâches et tant pis si elles prennent une page entière.
      Je suis contente que l’écriture t’ait permis de faire le point, c’est exactement ce que je défends à travers le passage à l’écrit dans le bullet. Ecrire clarifie les idées, c’est top ! Bonne année Anne-Laure 🙂

  3. Coucou
    Pour moi, un peu plus d’1 an de bullet journal, sans arret. J’ai rapidement trouvé la structure qui me convient bien : un future log (6 mois) en debut de carnet, puis monthly (cases, déco comme je le sens au fur et à mesure, éventuellement un petit texte que je trouve inspirant ou to do list, dessin…), et une double page + dutch door qui me sert de weekly daily (agenda, a faire, menus, finances, rv…); tout ca coté recto; et au verso le coté collections : anniversaires, bouquins (lus a lire), recap finances etc… je fais le choix de tout faire à la main, pas de collages ni masking tape etc. Ca me détend !

    1. Super ! voilà un bon exemple de quelqu’un qui s’est approprié la structure, qui l’a adaptée à sa façon pour ne plus en changer. Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ae7352ca2601727b0f09e34e33af2e6eAAAAA