lutter contre la procrastination grâce au bullet journal ! ?>

lutter contre la procrastination grâce au bullet journal !

non-ce-nest-plus-possible

C’est en me posant des questions que je parviens souvent à avancer dans mon raisonnement sur moi-même, la vie … tout ça tout ça ! Je vais donc débuter ce petit billet en vous posant quelques questions :

  • est-ce qu’il y a des petites choses que vous aimeriez améliorer pour que votre quotidien vous convienne encore plus ?
  • est-ce qu’il y a des petites choses que vous devez faire, qui vous agacent, mais que vous repoussez continuellement ?
  • est-ce que vous manquez quelques fois de motivation pour accomplir des tâches peu intéressantes ?

Si vous obtenez au moins un « oui » alors lisez cet article, il devrait vous intéresser !

J’apprécie mon quotidien (surtout depuis que j’ai mis en place la routine matinale et le bullet journal je dois l’avouer !). Cependant, il y a – forcément – des petites choses qui …… m’agacent. Vous savez, ces toutes petites choses qui se produisent de manière chronique mais qui accumulées, prennent de l’espace dans notre tête et du temps dans notre quotidien. Vous saisissez ?

Pour celles qui n’auraient pas encore compris, je parle de toutes ces choses qui, lorsqu’elles arrivent, nous font dire  » ah oui ! il faut que je m’occupe de …… «  et que nous repoussons sans arrêt. Il est difficile de donner des exemples car ces petites choses qui nous agacent sont propres à notre vie et ne sont pas forcément transposables à la vie des autres.

Cependant, je concède à vous donner quelques exemples totalement personnels mais qui vous parleront peut-être :

  • nettoyer le bac à couverts de la cuisine (5 min)
  • rempoter l’aloe vera qui patiente depuis plusieurs mois (10 min)
  • réparer ma lampe « lapin » que j’adore et qui ne marche plus depuis….. 12 mois (1h)
  • trouver un moyen d’arrêter de rouler sur mon chargeur d’ordinateur avec ma chaise de bureau (10 min)
  • changer la « plaque » en papier de la porte de mon cabinet (10 min )
  • nettoyer le dessous de la plaque en verre qui est sur la table du salon (5 min )

Bref, je m’arrête là, ça ne vous intéressera pas trop parce que ça ne vous parlera pas forcément. Ce que je veux que vous compreniez, c’est que je parle ici de toutes ces petites choses dont nous devons nous occuper depuis quelques fois longtemps, qui ne nous prendraient pas beaucoup de temps, mais que nous repoussons systématiquement.

” Mais pourquoi faisons-nous cela ? „

 

Je sais que cela s’appelle communément la PROCRASTINATION, moi j’appelle ça aussi la flemme. Cependant, étant très peu flemmarde de nature, je me suis demandée pourquoi je ne m’occupais pas de ces petits tracas quotidiens de manière plus régulière. Je crois avoir compris que ces petites choses à faire m’agaçaient un peu tous les jours mais pas suffisamment pour me donner envie de m’en occuper.

Par exemple, je roule deux à trois fois par jour sur mon chargeur d’ordinateur avec ma chaise de bureau mais cela ne dure que quelques secondes puis je passe à autre chose. Ça m’agace, mais sur un temps très court parce que je passe (visuellement) à une autre tâche qui me fait oublier que je devrais VRAIMENT m’occuper de trouver un moyen de ne plus rouler dessus pour ne pas l’abîmer.

Rien de grave me direz-vous ! Je suis totalement d’accord avec vous ! Ce n’est pas très grave si je ne nettoie pas la plaque en verre sur la table basse du salon, ni si je roule un peu sur mon chargeur d’ordinateur, ni si je ne change pas immédiatement la plaque du cabinet…… CEPENDANT…… une petite chose + une petite chose + une petite chose + une petite chose = beaucoup de petits tracas au quotidien qui traînent en longueur et peuvent ainsi se répéter quotidiennement pendant des mois.

Ça m’a fait comme une révélation lorsque j’ai commencé à lire L’Effet Cumulé de Darren HARDY (que je suis littéralement en train de dévorer par ailleurs, il est juste génial !). L’auteur parle de toutes ces petites choses que nous pouvons faire au quotidien pour améliorer notre vie sur le long terme, mais il parle aussi de toutes ces petites choses que nous laissons passer au quotidien et qui font que notre vie peut devenir médiocre sur le long terme.

Alors je me suis dis que je devais agir !

Je mets en place beaucoup de petites actions pour améliorer mon quotidien (lecture sur le développement personnel, sport 3 à 4 fois par semaine, hydratation optimale etc) alors pourquoi ne pas mettre également en place de petites actions qui vont éviter l’accumulation de tâches peu importantes mais qui devront de toute façon être réalisées un jour ou l’autre.

Je pars donc à la chasse aux petites choses et mon bullet journal va m’aider pour cela.

J’ai crée un tableau comme j’aime si souvent le faire ! A gauche, les petites choses qui m’embêtent, à droite la solution à adopter. Pour encore plus d’efficacité, si la solution à adopter demande :

  •  des achats : je les note immédiatement dans la to-do list semaine de mon bullet pour penser à aller les acheter rapidement
  • des petits travaux : je me fixe immédiatement une date pour les faire dans mon monthly log ou annual log
  • du temps pour organiser la chose : je me bloque ce temps dans la semaine ou sur la semaine suivante dans une de mes timeline.

 

ACTION ⇒ RÉACTION ! 

Pour que ce tableau fonctionne réellement, je pense qu’il est essentiel :

  1. que l’on ne considère que les PETITES choses à faire, celles qui nous prennent moins d’une heure à réaliser
  2. de noter le petit tracas à résoudre immédiatement après l’avoir identifié pour éviter de faire comme nous faisons souvent… passer à autre chose et oublier.

Qu’en pensez-vous ? Pour ma part, j’en suis à la phase d’essai, mais j’adhère au principe !

Powa ♣

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 réactions au sujet de « lutter contre la procrastination grâce au bullet journal ! »

    1. Oui, le fait de noter la durer permet de savoir à quel moment nous pouvons exécuter l’action ( » tiens, j’ai 5 minutes à perdre et si je…… »)

    2. Oui, le fait de noter la durer permet de savoir à quel moment nous pouvons exécuter l’action ( » tiens, j’ai 5 minutes à perdre et si je…… »)

  1. Intéressant cet article car tu as raison ce sont des toutes petites choses mais qui nous polluent en nous faisant croire qu’on est débordé et qu’on ne peut plus prendre de tâche supplémentaire !! lorsque j’ai commencé le bullet journal, j’ai naturellement essayé d’intégrer ces pollutions et j’ai l’impression d’avancer à grands pas …. Je ne te remercierai jamais assez de ton article sur le BL, trouvé par hasard mais tombé au bon moment (après 1 an de changement complet de vie où je patinais un peu …) .. Je te souhaite une bonne journée 🙂

    1. Merci France pour ce commentaire qui me montre encore une fois toute la puissance du bullet journal ! Quel outil merveilleux ! Vive les virage à 90°, vive les changements de vie (quand cela est nécessaire bien sûr !) . Je te souhaite de continuer à avancer dans ta démarche, sache tu ne te trompes pas de voie 🙂

  2. Merci 🙂
    Je n’arrivais pas à intégrer tout cela dans mon Bujo… Aujourd’hui grâce à toi , j’ai une solution, me libérer de tout ca pour aller vers le meilleur sans parasite ..
    Merci pour toutes tes astuces et beinveillances.

  3. …j’aime beaucoup cette idée d’inscrire puis de reporter sous formes de petites actions tout ce que l’on peut corriger au quotidien.
    j’avoue faire partie du lot ces derniers temps; et je tends à palier cela! …Puisque au final, ces petites choses frustrent mais ne nous valorisent pas non plus en cas de visite surprise par exemple.

    A quoi bon affirmer que l’on est comme ci, ou comme ça, détenir telles valeurs, pour ne pas s’y conformer naturellement?

    Mon soucis inquiétant du moment: inscrire vraiment cela en tant qu’HABITUDE et DURABLE!

    Il s’avère que même en prenant cette décision FERME de COMMENCER, au bout de 3 mois les automatismes sont là…puis on se rassure, on se conforte… BREF! On on se relâche comme s’il y avait une phase de manquée… aurais-je manqué d’entretenir le « pourquoi je fais cela »?

    Probablement une piste pour un prochain billet. 😉

    1. Oui, tu as pointé du doigt la plus grosse difficulté que l’on peut rencontrer au quotidien = transformer un comportement positif (mais quelques fois difficile à mettre en place) en habitude pour le rendre durable. Quelques petits conseils : effectivement définir clairement les raisons de son choix (et l’écrire pour que ce soit durable) + ne pas s’imposer des tâches trop difficiles dès le départ au risque d’abandonner rapidement + s’y conformer tous les jours sans fautes + inscrire ce comportement dans un tracker pour nous obliger à y penser + instaurer un moment fixe où réaliser le comportement. A toi de jouer 😉

  4. Merci pour tes judicieux conseils ! Mis bout à bout, tous ces petits tracas en forme un gros avec l’effet boule de neige 🙁
    Ce matin j’ai consacré beaucoup de temps à ranger ma « paperasse » : j’ai sorti tous les classeurs + pochettes et j’ai trié. Au total 1 sac poubelle plein de papiers n’ayant plus d’intérêt ! Comme ça soulage de se décharger de ces choses accumulées !!! Ensuite j’ai ouvert la fenêtre en grand, j’ai fait brûler 1 baton d’encens Siam Benzoin pour purifier les lieux, et pendant ce temps j’ai pu manger l’esprit léger 🙂
    À bientôt 😉

    1. Waooo Bravo ! Le tri des papiers fait partie de mes objectifs pour l’année mais il me faudra l’après-midi entière ! Mais effectivement, se soulager de toutes ces pensées parasitantes est réellement allégeant !

    1. Bonjour Simon ! Merci pour ton commentaire ! Tu as bien compris, c’est justement le but de ma page, noter ces petits soucis à chaud parce qu’ils ne sont plus identifiables à froid !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *