Comment améliorer ses relations sociales ? ?>

Comment améliorer ses relations sociales ?

carnegie filtre

Cet article est un résumé des grandes idées du BEST-SELLER américain : How to find friends and influence people . Je ne vous mets pas le titre en français, il est terrible (j’en avais déjà parlé ici). Le lien par contre vous dirige vers le livre en français bien sûr.

C’est un livre super pour toute personne se posant des questions sur la gestions de ses rapports sociaux. Le titre évoque l’amitié mais c’est bien plus que cela. Et d’ailleurs Carnegie évoque beaucoup plus souvent des anecdotes concernant le monde professionnel qu’amical. Facile à lire ! Je recommande !

Dans ce livre, il évoque plusieurs points :

  1. 3 techniques fondamentales pour influencer les autres
  2. 6 moyens de gagner la sympathie des autres
  3. 12 moyens de rallier les autres à votre point de vue
  4. 9 moyens de modifier l’attitude des autres sans irriter ni offenser

 

Avant de vous expliciter chacune des techniques et moyens proposés, voici quelques éléments préliminaires qui me semblent intéressants à connaître :

  • la réussite est due à 85% à la personnalité de la personne et seulement à 15% aux connaissances techniques.
  • Pour pouvoir évoluer, il faut avoir « le désir profond et irrésistible de vous perfectionner, la volonté d’apprendre à mieux vous entendre avec votre entourage »


Le livre est dense en information, je vais donc proposer deux articles. Celui-ci, le premier, parlera des techniques pour influencer les autres ainsi que des moyens de gagner leur sympathie. Le prochain article abordera la suite.

NB : le terme « influencer » peut sembler négatif et personne n’a réellement envie d’influencer son entourage. Il faut plutôt le voir comme « faire entendre sa voix dans un processus ». Pour illustrer, il peut s’agir d’avoir une influence dans une prise de décision au sein d’une entreprise ou d’un groupe d’amis.

 


3 techniques fondamentales pour influencer les autres 


Technique n°1 : Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas

 

si vous voulez récolter du miel, ne bousculez pas la ruche

Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement que si nous souhaitons obtenir quelque chose de quelqu’un ( un comportement, une faveur, un contrat etc) il ne faut surtout pas critiquer cette personne car la critique blesse l’amour propre et met la personne sur la défensive. C’est alors normal de ne rien obtenir lorsque nous abordons une discussion par la critique. 

Carnegie évoque des études réalisées par Skinner, un psychologue très connu, qui mena des expériences sur les souris. Ce dernier prouva qu’un animal que l’on récompensait pour une bonne conduite avait une meilleure capacité d’apprentissage et de mémorisation de la tâche qu’un animal qui était puni pour une mauvaise conduite. Ça donne à réfléchir sur notre façon d’éduquer nos enfants : punir les mauvais comportements ou valoriser les bons comportements ? Bref, je me disperse !

Carnegie indique également que la critique est comme un pigeon voyageur, elle revient généralement à celui qui l’a envoyée. Nous pourrions inventer un nouvel adage : « critique et tu seras critiqué ». Avant de juger son voisin, Carnegie considère qu’il nous faut nous corriger nous-même.

Ne te plains par de la neige qui se trouve sur le toit du voisin quand ton seuil est malpropre – Confucius


Technique n°2 : Complimentez honnêtement et sincèrement

 

Comment amener une personne à faire certaines actions ? En suscitant en elle le désir de réaliser cette action !

Carnegie liste les besoins des hommes :

  • la santé et la conservation de la vie
  • la nourriture
  • le sommeil
  • l’argent et les biens qu’il procure
  • la survivance future
  • la satisfaction sexuelle
  • le bonheur de nos enfants
  • le sentiment de notre importance

Le sentiment d’importance est très prégnant et motive nombreuses de nos actions. D’où l’importance de valoriser le travail bien fait et pas seulement de critiquer le travail mal fait.D’où l’importance également de se concentrer sur les qualités de notre interlocuteur afin de pouvoir lui exprimer notre admiration, des encouragements et de la gratitude.

l’éloge sincère est le miel des relations entre les hommes


Technique n°3 : Motivez souvent pour faire ce que vous proposez


La question à se poser est : comment puis-je amener cette personne à vouloir vraiment faire ce que je lui demande ?

le secret du succès, s’il existe, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vie autant que du nôtre – Henry FORD

C’est en se mettant à la place de l’autre que nous allons alors comprendre comment éveiller son intérêt.


6 moyens de gagner la sympathie des autres


Moyen n°1 : intéressez-vous réellement aux autres

 

soyez aimable. Oubliez-vous. Pensez aux autres – Carnegie

En montrant de l‘intérêt sincère à l’autre, nous pouvoir capter l’attention, obtenir la coopération des gens et gagner leur sympathie. Pour cela, il ne faut pas avoir peur de prendre du temps, de se donner de la peine et de faire des efforts pour les autres. C’est en s’intéressant aux autres que les autres vont s’intéresser à nous.


Moyen n°2 : ayez le sourire


Le sourire permet de mieux diriger, de mieux influencer, de mieux vendre. Il rend les gens heureux et leurs enfants aussi. Il faut donc que nous travaillions avec le sourire. Un travail forcé ne mène à rien, un travail accompli avec plaisir mène au succès. Idem pour les relations sociales, sans plaisir, cette relation ne mènera à rien. Il faut apprécier la compagnie des autres pour qu’ils apprécient la nôtre.

Si sourire vous est difficile dans certaines situations, Carnegie préconise de se forcer ! FAKE IT AND DO IT ! Les études montrant le pouvoir du corps sur l’esprit sont de plus en plus nombreuses (voir mon article ici). Vous n’avez pas la pêche, faites semblant de l’avoir et elle viendra à vous. Votre esprit va être influencé par l’action volontaire que vous exécutez sur votre corps. Souriez devant votre miroir, chantez, levez les bras en signe de pouvoir ! FAKE IT AND BECOME IT !


Moyen n°3 : rappelez vous que le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance


Carnegie évoque une des clés du succès dans les relations sociales : se souvenir du nom des personnes que nous rencontrons. Je l’avais déjà évoqué ici et j’ai mis en place son conseil dans mon carnet (mon bullet journal pour les connaisseuses). Il insiste sur le fait de prononcer correctement ce nom. Cette technique permet de montrer que l’autre a de l’importance pour nous et ça, c’est indispensable pour des relations sociales épanouies et apaisées.


Moyen n°4 : sachez écouter. Encourager les autres à parler d’eux-mêmes.

 

Quand on écoute une personne avec intérêt, elle appréciera discuter avec vous. Cela permet de la mettre de bonne humeur, de la flatter et donc de conquérir sa sympathie.

Carnegie part du postulat que toute personne est naturellement plus intéressée par ses propres désirs et ses propres problèmes qu’à son interlocuteur et ses problèmes. Il faut garder cela en tête lorsque l’on discute avec une personne.


Moyen n°5 : Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse.

 

Rien à ajouter, vous avez compris le principe. Inutile de parler des dinosaures si votre interlocuteur ne s’y intéresse pas. Par contre, s’il aime la pêche au gros, posez-lui des questions dessus afin qu’il comprenne que vous vous intéressez à lui.


Moyen n°6 :  faites sentir aux autres leur importance et faites-le sincèrement

 

Carnegie part du principe que nous devons donner aux autres ce que nous voudrions recevoir d’eux. La politesse doit être au coeur de notre discours car c’est que nous nous attendrions de quelqu’un.

Voilà pour la première partie. Qu’en pensez-vous ? Cela peut-il vous être utile dans votre quotidien ?

Moi j’utilise déjà beaucoup de ses techniques dans mes relations professionnelles et ça marche vraiment bien !

Powa

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réactions au sujet de « Comment améliorer ses relations sociales ? »

  1. Très intéressant ! Je crois que je vais aussi me faire une page spéciale dans l’esprit de la tienne dans mon Bullet Journal ! 😉
    C’est toujours bien d’avoir un rappel positif comme ça. Vivement la suite ! 🙂

    1. La suite est déjà lue et déjà tapée, je te laisse quelques jours pour digérer la première et j’envoie 😉 Contente que ça te plaise en tout cas !

  2. Un grand bravo je suis une fervente lectrice des livres de développement personnel. J’ai décidé depuis peu de rédiger des fiches de lectures . Je trouve ta presentation géniale! C’est toujours un plaisir de te lire

    1. Merci Ori 🙂 Moi aussi je suis fan ++ de livres de développement personnel, j’aimerai ne lire que ça toute la journée ! C’est bien de revenir sur nos lectures parce que
      ancre les idées et permet que notre esprit fasse son bout de chemin. Je fais des mind map dans mon boulot et du coup je me suis inspirée de ça pour faire mon résumé ! Je poste la suite dans les jours à venir, à très vite 😉

  3. merci comme toujours un bon article ! j’aimerais imprimé mais je sais pas lol ! je vais au moins recopier dans mon nouveau Bullet ! par contre tu parles de ne pas critiquer , mais j’ai du mal avec un collègue je ne vois pas comment faire pour changer les choses, j’ai essaye de discuter avec pour améliorer les choses mais il ne veut rien entendre et en même temps c’est un membre du conseil municipal je suis salarié donc pas simple ! je lui connais pleins de qualités mais pas facile, et quand j’en parles a mes supérieurs j’ai tjrs l’impression de le faire en critique ! on fait comment pour différencier la critique et l’explication négative je sais pas si je me fais bien comprendre. tu peux m’aider ?

    1. Merci Sylvie 🙂 Peut-être peux-tu essayer de parler exclusivement en ton nom  » je ressens que  » plutôt que de dire « avec untel ça se passe mal ». As-tu déjà essayé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *