Et si vous osiez enfin le changement ?

Et si vous osiez enfin le changement ?

 

 

Et si les paroles de grands hommes et de grandes femmes pouvaient créer des déclics en nous ? Pourquoi pas….

C’est suite à cette réflexion que j’ai programmé une série d’articles autour des citations. Chaque billet aura un thème de prédilection. Les citations évoqueront donc ce thème et j’en donnerai MON interprétation ou du moins ce qu’elles m’inspirent. Ces réflexions seront très personnelles, vous en aurez les vôtres ! N’hésitez pas à laisser vos avis en commentaire ou à compléter cet article par des citations sur le même thème.

Pour ce premier billet #citations, j’avais envie de vous parler de CHANGEMENT.

Pour ma part, j’adore le changement… un peu trop peut-être ! Il ne me fait pas peur, j’adore l’inconnu et j’adore sortir de ma zone de confort… sinon je m’ennuie ! 

Je sais cependant que ce n’est pas le cas de la majorité et c’est pour celle-là que j’avais envie d’en parler.

Le changement est une chose qui fait souvent peur. Parce qu’elle fait sortir de sa zone de confort, parce qu’elle nous sort de nos habitudes bien rodées, parce qu’elle signifie l’inconnu et que l’humain par essence préfère le connu.

Et pourtant, c’est souvent grâce au changement que de belles choses se produisent, c’est aussi le changement qui quelques fois nous libère d’une situation inconfortable.

Regardons de plus près ce que les paroles de grands hommes ( pas trouvé de citations de femmes à ce sujet 🙁 ) pourraient nous apprendre à ce sujet.

 

 

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre » – Marc-Aurèle

 

2 grand principe lorsque l’on évoque le changement :

  1. le lâcher prise. Savoir lâcher-prises sur toutes ces choses dans lesquelles nous n’avons aucun contrôle. La seule question à se poser « est-ce que je peux agir sur telle ou telle chose ? » , si la réponse est non, lâchez !
  2. le courage. Changer suppose du courage, le courage de sortir de sa zone de confort pour aller vers de l’inconnu. Le courage d’ouvrir les yeux sur sa propre vie, de se donner la responsabilité de ses actes. Le courage de devenir fidèle à ses valeurs et d’aligner coeur-tête-esprit.

Conclusion : Cette citation est majeure à mes yeux, lisez-là très régulièrement pour vous en imprégner.

 

 « il n’existe rien de constant si ce n’est le changement » – Bouddha

 

Qu’on le veuille ou non, le changement fait et fera toujours partie de nos vies, voilà ce que m’évoque cette citation. Vouloir nous maintenir dans un état d’équilibre imperturbable est vain et risque de générer chez nous de bien belles déceptions. Ce besoin d’équilibre, on le recherche souvent lorsque tout va bien. On se dit que si la vie pouvait continuer ainsi, on serait satisfaite. Et pourtant, ce n’est pas possible et il est inutile de lutter contre ça. Il y a beaucoup trop de paramètres que nous ne maîtrisons pas à 100% :

  • notre santé ou celle de notre entourage
  • l’état de l’entreprise dans laquelle nous travaillons
  • les sentiments de notre conjoint
  • les choix de nos enfants

Il faut accepter alors accepter  :

  • que les choses ne sont pas immuables
  • que nous faisons cependant tout pour que tout se passe au mieux ( du sport pour notre santé, des surprises pour notre chéri, de la confiance pour nos enfants)
  • que le changement, aussi difficile qu’il soit au début, peut amener des choses positives auxquelles nous ne nous attendions pas.

Conclusion : le changement fait et fera toujours partie de nos vie, acceptons-le.

 

  « nous devons accepter le changement mais conserver nos principes »

 J.Carter

 

Accepter le changement, c’est indispensable. Face au changement, nous devons quelques fois engager un comportement, une réponse de notre part. Il arrive que nous ne sachions pas comment réagir. Le plus simple, c’est de faire appel à vos valeurs (que je préfère au terme principe). Ce sont elles qui vont guider votre action quels que soient les changements qui sont en train de s’opérer !

Exemple : Face à une crise financière majeure dans votre entreprise, votre patron vous propose deux solutions :

  1. faire un plan de licenciement massif (vous savez que vous n’en faites pas partie)
  2. faire un plan de licenciement mineur et une baisse des salaires en compensation (vous serez touchée).

Si vos valeurs sont : la générosité, la solidarité, la collectivité alors vous choisirez l’option 2 / Si vos valeurs sont : la réussite personnelle, l’individu avant tout alors vous choisirez l’option 1.

Il n’y a pas de jugement derrière ces deux options.

Conclusion : acceptez le changement et conservez vos valeurs pour vous aiguiller dans vos actions. 

 

« à table comme en amour, le changement donne du goût » –  proverbe provençal

 

Les changements peuvent faire peur parce qu’ils évoquent quelques fois l’inconnu mais ils ont aussi souvent un bon goût. Le goût de la nouveauté, le goût de l’aventure, de goût de la découverte. Comme à table, les bons mangeurs se délecteront d’une spécialité locale qu’ils ne connaissaient pas. Comme en amour, le partenaire sera satisfait d’une soirée hors du commun. Ces petits changements, ces petits nouveautés sont nécessaires dans notre quotidien et nous pouvons en être la source ; nous devons même en être la source sans quoi elles n’arriveront pas seules et nous risquons de sombrer dans un vide culinaire ou amoureux 😉

Conclusion : les changements choisis apportent toujours un petit plus ! 

 

 

« l’émotion est le moteur du changement, et la joie son essence » – Olivier Lockert

 

Nous sentons quelques fois que les choses doivent changer et pourtant nous n’arrivons pas à enclencher le pas.

  • Une relation de couple bancale qui nous fait souffrir et pourtant, la peur du changement est telle que nous restons figés.
  • un boulot qui nous ronge, mais face à l’inconnu, le choix est vite fait, nous restons en place
  • une amitié toxique, mais ça fait des années que ça dure, comment changer les choses ?

Ces situations d’arrêt sur image peuvent durer des mois voire des années sans que rien ne se passe. Pourtant vous la sentez la boule dans le ventre mais vous êtes comme figée. C’est alors qu’une émotion forte va vous aider. Une énième crise dans votre couple, votre patron qui vous dit le mot de trop, votre amie qui vous fait une nouvelle crasse. Cette émotion forte va être le moteur du changement. Elle va vous donner l’énergie d’amorcer quelque chose.

C’est une bonne chose. Cependant, peut-être devrions nous nous demander si ne pourrions pas agir avant ? Avant que cela ne soit la goutte d’eau, avant d’en avoir plein de le coeur et de tout envoyer balader de manière impulsive. Notre corps nous envoie des messages, notre corps nous envoie des signaux. Nous pourrions essayer d’apprendre à les entendre pour réagir plus tôt.

Conclusion : faire confiance à son ressenti et écouter les messages de notre corps pour nous motiver à agir et amorcer le changement.

 

« pendant des années j’ai attendu que ma vie change mais maintenant je sais que c’était elle qui attendait que moi je change » –  fablo Volo

 

 

N’attendons pas que les choses changent en dehors de nous, comme des entités séparées de nos vies. Si nous voulons que quelque chose change dans notre vie, nous devons initier ce changement. Améliorer son caractère, arrêter d’être colérique ou violent, apprendre à prendre soin de soi, changer de boulot, réaliser ses rêves… rien ne se passera sans passer par la volonté, une volonté sûre et génératrice d’actions.

Alors bien sûr, ce n’est pas aussi simple, on ne s’améliore pas en claquant des doigts. Cela demande beaucoup d’efforts et de persévérance. Pourquoi ne pas utiliser différents outils qui sont à disposition : thérapie longue, thérapie courte, retraite méditative, méditation, pratique sportive, bullet journal 😉

Conclusion : vous êtes le moteur de votre propre vie, c’est vous qui devez initier les changements de l’intérieur. 

 

« changer n’est pas devenir quelqu’un d’autre, c’est devenir qui on est et l’accepter» – Jacques Salomé

 

Devenir la meilleure version de soi-même… avez-vous déjà entendu cette phrase ? Elle est très présente sur les réseaux sociaux, souvent associée au Miracle Morning dont Hal Elrod parle dans son livre. Pour moi un must à lire, non pas pour le style bien à l’américaine, ni pour son contenu approfondi mais pour les idées générales qui sont véhiculées :

  • se sentir responsable de sa vie,
  • prendre le choses en main,
  • se donner le temps et l’énergie de devenir meilleure.

Ce n’est pas pour rien que c’est devenu un best seller international et que les mouvements des Miracle Morning pleuvent de tous les côtés.

Le lien avec la citation ? Il y a ce que l’on est dans le fond de nous-même (sensible, doux, intelligent, empathique…) et il y a ce que la vie nous a donné ( une éducation particulière, des parents qui nous ont permis d’avoir une estime forte ou faible, un modèle parental généreux/colérique/violent/radin, des événements de vie plus ou moins douloureux). On est alors quelques fois enfermés par ce que la vie nous a donné et il nous semble que nous ne sommes pas nous-même. En tentant d’identifier ces traits de caractères éducatifs, génétiques, culturels, ou issus du vécu, on pourra se demander s’ils nous ressemblent vraiment ou si nous voulons en changer.

Je ne crois pas au changement du tout au tout, surtout lorsqu’il est souhaité par une tierce personne, par contre je crois profondément au changement qui vient de l’intérieur et qui consiste à partir à la recherche de soi pour enfin s’accepter.

Conclusion : partez à la recherche de la meilleure version de vous-même et le bonheur vous ouvrira ses portes. 

 

« vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde » – Gandhi

 

La phrase de ma vie, celle qui me guide un peu tous les jours.

  • Vous trouvez que vos parents sont radins, soyez généreux.
  • Vous trouvez que les gens sont des cochons, assurez-vous de faire le tri chez vous et de ne jamais utiliser de jetable (coton, essuie-tout etc)
  • vous trouvez que vos amis ne vous demandent jamais de nouvelles, demandez-leurs-en !
  • vous trouvez qu’on détruit la planète, mangez bio, pratiquez le zéro déchet.
  • vous trouvez….. à vous de jouer !

Conclusion : le changement c’est maintenant et ça commence par nous-même, nos valeurs, nos gestes quotidiens, notre façon de communiquer. 

 

« la porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur» – Jacques Salomé

 

Inutile d’attendre qu’une tierce personnage change de comportement si ce n’est pas elle qui a décidé de changer. Votre bonne volonté risque de s’épuiser si vous pensez que vous allez « améliorer » votre mari, vos soeur ou votre patron. Cela ne nous empêche pas de semer des graines ou de tendre la main.

Il en est de même pour vous. N’attendez pas que votre chéri vous rende heureuse, soyez d’abord heureuse à l’intérieur de vous. C’est en ayant des attentes envers les autres que l’on crée des situations conflictuelles car votre idée du bonheur n’est pas la même que l’idée que votre chéri se fait du bonheur. Et si votre estime de vous est mauvaise, si vous ne vous aimez pas.. il aura beau vous combler d’attentions, vous trouverez toujours de quoi vous plaindre.

Partez donc sur le chemin de vous-même, apprenez à observer vos blessures, à les comprendre, à les accepter pour aller de l’avant. Partez à la recherche du bonheur intérieur et le bonheur extérieur vous sourira quoi qu’il en soit .

Conclusion : le changement ne se fera que si vous souhaitez profondément changer. Le bonheur commence par là. 

 

«Nous ne pouvons pas toujours changer le monde, mais nous pouvons changer d’idée» – Gérald Jampolsky

 

Passer d’une pensée négative à une pensée positive, de pessimiste à optimiste, climatosceptique à écolo, omnivore à végétarien, malveillant à bienveillant, peureux à courageux, de radin à généreux, de stressé à apaisé, de malhonnête à honnête, de procrastinateur à efficace. Rien n’est figé ! changez d’idées sur vous et sur le monde, ça pourrait bien marcher !

 

 

Vous avez réussi à lire jusqu’à la fin, BRAVO ! Je ne pensais pas écrire un billet aussi long mais je me suis laissée entraîner 😉

Alors, cela a-t-il changé la vision que vous aviez du changement ? Que pensez-vous du changement ?

 

Powa ♣

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 60
    Partages

16 réactions au sujet de « Et si vous osiez enfin le changement ? »

  1. Merci pour ces réflexions partagées. Mon changement a commencé, malgré des peurs et parce que je n’avais plus le choix : sauver ma santé, ma vie ou rester bloquée dans une situation infernale dont je ne me rendais même plus compte. Alors oui, il faut du courage (j’en ai un peu), de l’aide (laisser son orgueil de coté pour accepter cette aide) et du temps… Car on ne change pas du jour au lendemain. La prise de conscience n’est qu’une petite étape et chaque pas gagné sur l’immobilisme doit être consolidé avant d’avancer un autre pas. Mais j’y crois. Grâce à des personnes comme vous, qui disent simplement les choses, qui partagent de l’expérience ou des idées, le tout avec une bienveillance qui fait du bien. Alors changeons ensembles, chacun à notre rythme, chacun selon nos objectifs et notre vie, pour faire un monde meilleur où chacun trouve sa place en harmonie avec les autres.

    1. Merci beaucoup pour ton beau témoignage Hélène. Tes mots sont vécus, on le sent. Oui, le courage, l’aide et le temps surtout. Laisser le temps faire son chemin, tout doucement sans se presser de trop… c’est important. Merci encore et doux changement à toi 🙂

  2. Merci beaucoup pour cet article…. je le trouve super intéressant, très riche… et il me parle beaucoup ! je vais attendre les suivants avec impatience !!

  3. merci pour ces réflexions partagées je vous ai lu jusqu’au bout je suis d’accord avec vous commençons par changer ce que l’on peut et le meilleur viendra

  4. Quel bel article qui tombe à pic pour donner une direction à cette nouvelle année. Nous avons déménager en 2015, j’ai laissé tombé mon boulot de bibliothécaire pour me lancer comme professeur de yoga … nous voilà installé donc depuis 2 ans dans une nouvelle région où nous ne connaissions personne. Aujourd’hui notre vie sociale est plus riche qu’après 15 ans en Normandie, et nous entamons la construction d’une maison écologique alors le changement j’y crois et je le vis au quotidien. Je rajouterai juste que « quand on veux on peut, il faut se donner les moyens de réaliser ses rêves ». bonne soirée

    1. Merci Manika 🙂 J’ai pour rêve (et projet !) de construire une maison écologique, si tu as des pistes de livres ou de blog à consulter je suis preneuse ! Belle année à toi !

  5. Merci pour ce bel article que j’ai lu jusqu’au bout. Ma phrase est aussi celle de Gandhi « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde » et j’y suis très attachée. Merci de me conforter dans cette voie 🙂
    Belle année 2018

    1. Merci Sophie pour ton commentaire 🙂 Pour ma part, c’est une phrase que j’adore plus que tout mais je sens que je ne suis pas encore à 100% le changement que je veux voir dans le monde. Changer ses habitudes, prendre des initiatives, donner de son temps… ça prend du temps ! Mais j’avance sereinement vers cette voie <3

  6. Merci pour ces beaux messages, la vie peut être un dur combat contre soi-même jusqu’au moment où on s’aperçoit que finalement croire en soi et s’aimer est le seul moyen d’avancer <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23fb283a025cebd4a015f5b681decaa2""""""""