Les 3 raisons d’arrêter un bullet journal et les solutions pour y remédier

Les 3 raisons d’arrêter un bullet journal et les solutions pour y remédier

 

Vous avez commencé un bullet journal et finalement vous n’avez tenu que quelques jours, quelques semaines ou quelques mois ?

Vous n’êtes pas la seule, rassurez-vous ! Sur les groupes Facebook évoquant le bullet journal, il y a des dizaines et des dizaines de témoignages de personnes ayant apprécié le concept du bullet journal mais n’ayant pas réussi – à regret souvent – à tenir sur la durée.

Je vous propose ici de faire le point sur les raisons principales qui poussent à arrêter un bullet journal ainsi que des solutions pour y remédier (si toutefois cela était votre souhait !)

 

⌈ Vous êtes perfectionniste ⌋

 

Le perfectionnisme est typiquement l’ennemi numéro 1 du bullet journal ! Pourquoi ? Simplement parce que les perfectionnistes veulent tout contrôler pour que les choses soient comme elles l’ont décidé, sauf que le bullet journal ne peut pas être sous contrôle en permanence et ceci pour plusieurs raisons :

  • c’est un carnet dans lequel vous allez devoir écrire or l’écriture est bien un domaine dans lequel l’erreur arrive facilement. Un stylo qui bave, une façon d’écrire peu esthétique, une faute d’orthographe, un oubli de lettres…
  • c’est un outil que vous allez devoir utiliser tous les jours, or nous ne sommes pas en forme tous les jours, il se peut donc que certaines to-do list journalières soient moins esthétiques que d’autres
  • vous allez devoir le transporter avec vous, au quotidien ce qui peut entraîner des traces sur la couvertures ou des pages un peu cornées.
  • De plus, si une page ne vous plaît pas, vous ne pourrez pas la déchirer car cela se verrait dans le carnet (et risquerait de l’abîmer au niveau de sa structure)
  • la dernière raison est que dans un carnet, les pages doivent se succéder sans organisation particulière. Une idée, une page… ce qui peut frustrer les perfectionnistes en mal d’ordre.

 

Quelles solutions à cela ?

 

  1. prendre un classeur classique, un  Filofax Clipbook  ou Filofax Carnet rechargeable  ou un Filofax Agenda personnel classique pour pouvoir enlever les pages raturées et organiser les pages par thématique
  2. acheter des stylos qui ne bavent pas ! si si, ça existe ! J’utilise personnellement les Faber-Castell mais aussi les Staedtler pigment liner qui sont très bien !
  3. préparer vos to-do list de la semaine le dimanche, de sorte à ce que vous n’ayez qu’à remplir les espaces vides. Ainsi votre structure sera propre et organisée comme vous aimez même les soirs de grande fatigue
  4. se dire que le bullet journal sera un travail à part entière sur ce perfectionnisme qui vous gâche quelques fois la vie. Oui votre bullet sera imparfait … et alors ?

 

⌈Vous n’êtes pas suffisamment régulière ⌋

 

La constance est une qualité qui n’est pas donnée à tout le monde… vous avez commencé le bullet journal, vous avez commencé à oublier de le regarder un jour, puis deux…. puis toute une semaine ! Finalement cela vous a découragée et puis vous vous êtes dit que ce n’était pas un outil fait pour vous ! Cependant… vous regrettez un peu et vous aimeriez bien vous y remettre sans trop savoir comment vous y prendre pour tenir sur la durée.

 

Je vous propose un cheminement de pensée qui peut être inscrit dans votre bullet journal :

 

  • Il faut déterminer les raisons qui vous poussent à vouloir un bullet journal. Pourquoi sentez-vous que cet outil peut vous être utile ? Quelle projection faites-vous ? Vous imaginez-vous passer de procrastinatrice chronique à super-woman-méga-organisée ? Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir vous organiser ?

 

  • Soyez réaliste avec vos objectifs et inscrivez-les directement lors de votre reprise du bullet journal. N’imaginez pas que vous allez changer du tout au tout grâce à cet outil. Vous êtes la reine de la procrastination ? Fixez-vous comme objectif de faire de petites to-do list tous les jours et de les respecter. Vous êtes happée par les réseaux sociaux et ça vous détourne du bullet journal et de vos tâches et objectifs quotidiens ? Fixez-vous comme objectif de prendre 10 minutes par jours ( sur 1440 minutes en 24 heures, waoooh ça fait réfléchir !) pour remplir votre bullet journal et vous détourner des réseaux sociaux.

 

  • Créez un rituel de remplissage du carnet. Impossible de créer une bonne habitude (= celle de remplir son bullet journal tous les jours et d’en exécuter les tâches inscrites) sans régularité. Une habitude se créé grâce à un signal qui engendre la routine, qui elle-même entraîne une récompense. Vous devez donc imaginer un signal qui déclenchera le moment où vous allez remplir votre bullet journal pour le lendemain. Ce signal pourra être une localisation (quand vous rentrez dans votre appartement après le boulot ou le soir dans votre lit par exemple) ou même une heure ( tous les jours à 18h ou juste avant de vous coucher par exemple). La récompense sera la satisfaction (que vous pourriez inscrire dans une page gratitude pour la faire ressortir) d’avoir réussi à avoir une journée bien organisée, efficace, sans speed et sans stress !

 

  • Créez un rituel d’ouverture du carnet. Si vous remplissez votre bullet journal le soir mais que vous ne l’ouvrez pas le lendemain, ça n’a pas d’intérêt (même si c’est toujours mieux que rien car le fait de noter les choses vous permet de mieux les encoder dans votre mémoire et donc de vous en souvenir le lendemain). Vous travaillez ? Prenez l’habitude d’ouvrir votre bullet journal dès votre arrivée au boulot (si toutefois vous notez des tâches à réaliser au travail). Que ce soit pour lire votre to-do list ou faire le point sur vos objectifs professionnels (qui seront bien sûr inscrits dans votre bullet journal). Vous ne travaillez pas ? Faites le point sur vos tâches de la journée et éventuellement vos projets au lever avant ou après le petit déjeuner.

 

Vous avez envie d’approfondir vos connaissances sur le pouvoir qu’ont les habitudes sur vous, je vous conseille l’excellent ouvrage de Charles Duhigg Le pouvoir des habitudes : Changer un rien pour tout changer. Il ne tient qu’à vous 🙂

 

⌈Vous trouvez que cela vous prend trop de temps ⌋

 

Vous avez été emballée par le concept du bullet journal et vous vous y êtes jetée corps et âme ? Hum… vous êtes nombreuses dans ce cas ( j’en fais partie) car le concept du bullet journal est très attrayant. Cependant, lorsque l’on regarde ce qui se fait sur Pinterest ou Instagram, on peut vite se sentir frustrée car les plus douées en dessin publient des merveilles sur le net ! Vous avez tenté de faire aussi bien, cependant le dessin et la calligraphie sont rentrés dans votre vie ils a peu et chaque page vous a pris l’après-midi.. ( j’ai aussi connu ça ! ). Du coup, vous avez mis des choses de côté pour créer de beaux visuels dans votre bullet journal et cela vous a porté tort !

Quelles solutions à cet aspect chronophage ? 

 

  1. Ne pas chercher à faire des pages élaborées en permanence. Vous avez envie que votre bullet journal soit beau, faites des pages spéciales le week end quand vous avez plus de temps et faites des daily log (pages journalières) plutôt classiques pour éviter de passer 1h chaque soir pour la mise en page
  2. choisissez une calligraphie simple à réaliser, vous en trouverez des tonnes sur Pinterest.
  3. choisissez une mise en page pour vos daily log et ne cherchez pas à en changer toutes les semaines. Faites le point en fin de moins et voyez ce que vous pourriez améliorer le mois prochain
  4. limitez votre temps sur Pinterest et Instagram. Ces sites sont certes une source d’inspiration mais ils peuvent aussi être source de frustration et d’une perte de temps énorme ( « quoi ? ça fait 2h que je suis sur l’ordinateur à chercher les plus jolies mises en page pour mon Monthly log ? « )
  5. Optez pour un carnet pré-rempli ou achetez un guide qui vous accompagnera dans les étapes clés ( à ce propos je vous réserve une belle surprise qui sortira fin août ! 😉 )

 

Voilà pour ces quelques pistes qui je l’espère, vous servirons à vous relancer vers cet outil au top !

 

Tendrement

 

Powa ♣

 

Psssst, vous n’y connaissez rien au bullet journal ? Vous êtes venue sur cet billet par curiosité et du coup vous aimeriez en savoir plus ? Rendez-vous sur les articles suivants : 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réactions au sujet de « Les 3 raisons d’arrêter un bullet journal et les solutions pour y remédier »

  1. Super article qui remet le bullet journal à sa place initiale, soit un outil d’organisation et non pas une œuvre d’art. Mais cet article nous questionne aussi sur son fond : quelle est notre motivation à avoir un bullet journal ?
    Moi qui suis perfectionniste, il me permet de lâcher prise. Au tout début, tout était carré, aujourd’hui, je suis beaucoup plus souple dans la présentation. Et je reste persuadée que mon bujo me permet, dans ma vie quotidienne, de relativiser, prioriser, et d’être plus sereine. Et dans ma vie de maman, bien que les journées durent toujours 24h, j’ai plus (ou je prends plus) de temps avec mes enfants. Un bel ami ce bujo

  2. Merci pour ton article. Pour ma part, cela fait 1 an que j’ai un bullet journal. Il arrive à sa fin. Il m’est très utile dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle (je suis orthophoniste comme toi). Au départ, je décorais beaucoup, et je passais effectivement beaucoup de temps sur Pinterest et un groupe Facebook. Mais le temps m’a fait changer d’avis. Mon prochain bujo sera en 2 carnets pour séparer le pro du perso. Ainsi, je compte arrêter totalement la déco dans le pro, et en faire uniquement si j’en ressens l’envie dans le perso.
    Pour penser à remplir ou consulter le bullet journal, je le laisse ouvert sur mon bureau, et je l’emmène souvent avec moi.
    Je viens aussi d’en mettre un en place au boulot avec une ado qui a besoin de s’organiser et de devenir plus autonome, on verra si ça marche pour elle.

    1. Bonne idée pour le travail de l’autonomie effectivement ! 🙂
      J’ai essayé de séparer le pro du perso et j’avoue que je n’y suis pas arrivée, tu me diras ce qu’il en est pour toi !

  3. ici je me rends compte que je l’utilise principalement pour noter des listes et que finalement la partie journalière, je ne m’en sert que très peu (puisque tout ou presque est dans mon agenda)…la seule chose que je note tous les jours c’est ce que je mange et si je vais au sport, car j’aimerai équilibre un peu de ce coté… Et comme j’avais trop peur de me prendre la tête et d’abandonner les caligraphies et dessins, j’ai decidé…de ne pas en faire! si un jour l’inspiration vient, ben je la laisserai venir!

  4. Merci Powa,
    Ton article m’a permise de me rendre à quel point je suis perfectionniste. J’ai deux bujos car, je souhaite séparer les tâches professionnelles, des tâches personnelles. De plus, je suis plus régulière sur le bujo pro que le bujo perso. En ayant les deux dans un seul support, c’est vraiment uns super idée !!!
    Vraiment un grand merci pour ton article !!! ^_^

    1. Avec plaisir Gladys 🙂 Pas facile la vie d’une perfectionniste, le tout c’est de réussir à casser les barrières que l’on se fixe tout doucement !

  5. Bonjour PoWa, cet article est fait pour moi ! Perfectionniste et par très régulière ! Pourtant dans mon Bujo, j’ai créé une page « ce que j’ai essayé…et qui m’a vraiment réussi » (miroir de « Non ce n’est plus possible »), en notant en tête de liste « écrire dans mon bullet journal » (juste après méditer)…Mais souvent effectivement, la tentation est de voir grand tout de suite et parfait immédiatement sans se laisser le temps de la découverte, de l’échec ou de l’apprentissage.
    Tes pistes de réflexion me sont donc précieuses, et je vais les aborder, car dans tous les cas les réponses me seront très utiles.
    Belle continuation
    Vivement la surprise du mois d’août !!
    Fany

    1. Merci pour ce témoignage Fany ! Je suis aussi perfectionniste et ça m’a quelques fois fait mettre le bujo de côté, je trouve ça tellement dommage ! Belle continuation aussi et pour la surprise.. je vous en parle fin juillet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *