J’ai découvert mon équation professionnelle idéale

J’ai découvert mon équation professionnelle idéale

 

Suite au programme réalisé par une consultante en accompagnement professionnel (pour voir de quoi je parle, c’est par ici !), beaucoup de choses se sont bousculées dans ma tête. Petit à petit, de nouveaux questionnements arrivent et leur lot de réponses avec. En tant que slasheuse en semi-reconversion, les choses ne sont pas simples !

Il y a quelques jours, j’ai réalisé quelque chose de très intéressant concernant mon parcours professionnel et cela m’a rappelé un article que j’avais adoré sur le fait de trouver le verbe de sa vie et non pas le métier de sa vie. C’est article n’est plus en accès libre aujourd’hui malheureusement.

J’avais certes adoré cet article mais je n’avais pour autant pas trouvé quel était MON verbe…. dommage !

Aujourd’hui, je dirai qu’il n’y a pas seulement un verbe qui peut définir mon parcours professionnel idéal (en tant que slasheuse, c’est compliqué !) mais plusieurs. Il y a même plus que des verbes, des noms ! Plus encore, j’ai trouvé Mon équation gagnante ! 

Mais avant de vous dévoiler ma découverte, il faut que je vous explique en quelques mots mon dilemme.

Depuis quelques temps je me pose beaucoup de questions sur mon fil rouge professionnel et je suis assez perturbée. En effet, je suis autant emballée à l’idée de :

  • créer un salon de thé/ateliers autour du développement personnel
  • devenir Chief Happiness Officer
  • faire une thèse sur la disparition des orang-outans en Indonésie
  • devenir photographe animalier
  • aider une exploitation agricole à passer en bio
  • écrire un livre sur le lâcher-prise
  • travailler au développement d’un produit innovant tout droit sorti de mon imagination
  • faire des investissements immobiliers
  • créer un centre de bien-être avec des week-end de remise en forme ( sylvothérapie, pleine conscience, massages..)
  • créer une marque éthique qui valoriserait de petits artisans balinais

 

. la liste est infinie tant de nombreux projets professionnels me tenteraient !

 

Ce qui est étrange avec toutes ces envies et c’est ce qui me déstabilise le plus, c’est que :

  • Oui j’aimerai créer un salon de thé, du début à la fin en travaillant sur la marque, le marketing, le management, le choix de produits bio et de qualité en allant chercher d’excellents thés au Sri Lanka ou au Japon. Oui je me sens la force de mener un projet de cette taille et pourtant Non, je ne me vois pas du tout travailler derrière le comptoir pour servir les clients.
  • Oui je rêverai de devenir CHO mais Non je ne me vois pas rester dans la même boîte pendant des années
  • Oui j’adorerai passer 5 ans à Sumatra, apprendre l’indonésien, observer les Orangs-outans, et écrire dessus mais Non je ne me vois pas passer ma vie entière à l’étranger

Etc etc…. vous avez compris le principe ! J’aime l’idée de monter un projet mais pas forcément d’en faire le bébé de toute une vie.

C’est très déstabilisant parce que la société aurait tendance à m’attribuer les adjectifs plutôt péjoratifs  d’ « instable » ou d’ « indécise » alors que pourtant, je n’ai pas du tout l’impression qu’ils me caractérisent réellement.

Grâce aux questionnements qui ont suivi l’accompagnement par ma consultante en accompagnement pro, j’ai réussi à démêler une partie de tout cela en trouvant le point commun à toutes ces envies éphémères, une équation à forte valeur ajoutée pour moi :

 

Challenge + sens + liberté = kiff

 

Je suis emballée par toutes les idées qui font sens (et c’est souvent en lien avec le bien-être ou le mieux-être des gens) et qui constituent un challenge. Je suis toujours plus efficace quand je me sens libre et que j’ai une grande autonomie dans mon travail. Puis, une fois le challenge relevé, ça ne m’intéresse plus ou presque.

En quoi cela m’avance d’avoir découvert Mon équation ? Ça m’a permis de mieux comprendre ce que l’on pouvait juger comme de l’indécision ou de l’instabilité, cela m’a permis de mieux me comprendre (et de moins me juger) et de mieux orienter mes décisions professionnelles. Un grand pas pour moi !

Ça m’a aussi permis de confirmer que le gain financier n’était pas un moteur premier pour moi.

Si vous êtes une slasheuse, la recherche du point commun à toutes vos expériences professionnelles peut-être une vraie valeur ajoutée à la compréhension de vos désirs pros !

Et vous, quelle est votre équation professionnelle idéale ?

 

Powa ♣

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 28
    Partages

19 réactions au sujet de « J’ai découvert mon équation professionnelle idéale »

  1. Merci de partager tout ton parcours avec la coach pro.
    Je vais sans doute bientôt passer par là aussi et n’ai aucune idée de ce que l’avenir me réserve, mais je me retrouve assez dans l’adjectif de slasheuse, même si j’ai gardé la même profession depuis le diplôme, mes loisirs en revanche ont tendance à « brouiller les pistes » des gens qui aimeraient me mettre dans une case et m’y laisser ad vitam aeternam…

    J’ai trouvé cet article et la question trèèèès intéressants. Ca donne matière à réflexion.

  2. Que cet article tombe à point ! Je peux dire que je suis à la recherche de cette fameuse équation. J’ai fait un ikigai, il m’a déjà permis de me donner des pistes. Je trouve cela déstabilisant de ne pas savoir quoi faire. Être dans le flou n’est pas pour moi et pourtant, j’essaie de lâcher-prise. Je vais intéresser à ta consultante pro. Moi qui souhaite faire un bilan de compétences, pour déjà poser à plat les choses. Aller, on va y arriver

    1. La consultante te permet de faire le point sur ce que tu aimes, ce que tu n’aimes pas, tes besoins, tes valeurs et plein d’autres choses qui permettent d’y voir plus clair. C’est vraiment intéressant !

  3. Comme d’habitude un article qui offre une grande liberté de choix. C’est comme une grande bouffée d’oxygène. Oui on peut ne pas trouver sa voix professionnelle de suite ou pas du tout mais cela n’empêche pas d’avoir de multiples intérêts dans sa vie et de trouver d’autres sources d’épanouissement.

    1. Merci Yveline 🙂 Je suis tout à fait d’accord avec toi, laissons la vie suivre son cours et profitons de ce que nous avons ici et maintenant sans stress !

  4. Ton article me parle tellement, je suis dans une période où je cherche également une autre voie à mon parcours professionnel. Un peu comme toi, j’ai besoin de challenge et d’excitation pour garder la motivation, je ne suis pas « slasheuse » mais je ne reste jamais très longtemps dans un poste que j’occupe. Je cherche depuis quelques mois mon « don ultime » qui me permettra de trouver ma voie, mais pour l’instant c’est le flou, plusieurs projets dans ma tête : partir à l’étranger, monter une boutique éthique, un commerce en ligne,…

    1. Pour le type de personnalité que nous avons, je crois qu’il est difficile de trouver son don ultime justement c’est pourquoi je parle d’une équation qui permet de laisser beaucoup de portes ouvertes. Chercher sa vocation ultime est (pour moi) source de stress et de pression. Mais finalement, dans ton descriptif, il n’y a rien qui s’oppose ! Partir à l’étranger pour vivre peut-être dans un pays qui coûte moins cher et en profiter pour ouvrir une boutique éthique en ligne 😉

  5. Que de beaux projets chère Powa… Mais être « porteuse de projets » c’est chouette aussi ! Tout le monde n’est pas fait pour faire la même chose toute sa vie !
    Tu vas avoir de quoi agrémenter ta bucket list et ton bujo avec tout ça ! Bisous

  6. Merci pour cet article, je me sens moins seule ^^
    J’ai aussi un profil de slasheuse avec pour équation quelque chose qui s’approcherait de
    aider les gens + partage de connaissance + créativité + stratégie (on a le droit de mettre 4 occurrences? :p )
    Il y a 4 ans j’ai repris mes études et je suis devenue Chargée de communication et de gestion de l’information dans le public/parapublic. J’ai déjà occupé des postes dans 4 structures depuis, mais le métier en lui même me convient bien.
    Bon courage pour trouver le ou les métiers qui sauront vous apporter autant. ^_^

    1. Oui tu peux mettre toutes les occurrences que tu souhaites, elles doivent seulement être réellement indispensables à ton épanouissement pro 😉 Bon cheminement à toi aussi et merci pour ton témoignage !

  7. Bonjour Powa,
    Oh la cachottière, tu ne nous avais pas dit que tu sors un nouveau « mon cahier » dans moins de trois semaines ! A bientôt, bonne rentrée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vel, porta. adipiscing sit diam ultricies libero. ut lectus Sed