Et si vous faisiez preuve de déloyauté familiale ?

Et si vous faisiez preuve de déloyauté familiale ?

 

Lorsque j’ai entendu ce terme lors d’une conférence sur l’abondance donnée par Lilou Macé et Christian Junod, je me suis dit que c’était un super concept et que je devais absolument en parler sur le blog. Me voici.

 

Ceci est donc mon interprétation de ce qu’est la déloyauté familiale et les apports que j’en ai tiré :

 

⌈ C’est quoi la loyauté familiale ? ⌋

 

La loyauté familiale, c’est prendre pour acquis un héritage familial qui nous incomberait d’incarner tout simplement parce qu’on fait partie de la famille. Voici quelques exemple :

  • la loyauté familiale vis-à-vis du caractère : « Mon père est colérique, j’ai toujours évolué dans une environnement où les gens criaient, c’est devenu naturel pour moi et j’avoue que j’ai aussi tendance à crier, je tiens ça de mon père », « ma mère a toujours été d’une timidité maladive, je dois tenir ça d’elle »

 

  • la loyauté familiale dans la gestion financière :  » mes parents et mes grands-parents ont crée des commerces, on a ça dans le sang », « mon père et mon oncle ont tous les deux fait faillite, dans la famille on n’est pas doué pour réussir nos business »

 

  • la loyauté familiale dans les relations familiales : « ma mère n’est pas très câline, sa mère ne l’était pas non plus, on est comme ça chez nous, un peu sauvage », « dans la famille, tout le monde divorce, je risque de ne pas pouvoir y échapper »

 

  • la loyauté familiale dans le métier à choisir : « chez nous on est médecin depuis 3 générations, impossible pour moi ne pas faire des études de médecine », « Mes parents, mes frères et soeurs sont tous dans l’enseignement, on est doués pour ça apparemment »

 

  • la loyauté familiale pour les loisirs : « mon deux parents et mes deux grands-parents du côté de ma mère sont de très bons joueurs de tennis, je m’entraîne dur pour arriver à leur niveau », « la course automobile est une histoire d’homme de père en fils depuis plusieurs génération, je ne peux pas ne pas m’y intéresser »

 

Cette loyauté familiale peut s’expliquer par un caractère génétique ( famille de sportif avec une bonne constitution par exemple, famille de matheux avec une facilité claire pour les mathématiques) mais aussi – et surtout à mon sens- par un caractère éducatif/mimétique (À force de voir votre père hurler sur votre mère, les hurlements font partie de votre quotidien et vous ne savez pas vraiment comment communiquer autrement / À force d’entendre que vous serez médecin depuis votre plus tendre enfance, cela a fortement orienté vos choix après le Bac / Toute votre famille joue au tennis et très naturellement, vos parents vous ont inscrit dès votre plus jeune âge).

C’est en ouvrant les yeux sur ce caractère éducatif/mimétique que vous pourrez agir dessus !

 

⌈ Pourquoi faire preuve de déloyauté familiale ? ⌋

 

♦ Parce que vous n’êtes pas vos parents ni vos grands-parents et que vous êtes libre de vivre la vie que vous souhaitez, de A à Z. Si si, je vous assure 😉

Si vous avez envie de faire de la permaculture alors que vous parents sont médecins, vous pouvez. Oui, ils avaient des attentes vis-à-vis de votre avenir mais qu’est-ce qui est préférable ? Que vous deveniez médecin, que vous parents soient contents mais que vous soyez malheureux toute votre vie ou alors que vous fassiez de la permaculture, que vous meniez la vie de vos rêves et que vos parents soient déçus quelques temps (ou pas, qui sait !) ? Une chose à garder en tête, s’ils sont déçus, c’est leur propre sentiment. Vous n’êtes pas responsable des sentiments des autres. S’ils ont envie de se dire que c’est votre propre bonheur qui compte, il ne tient qu’à eux. En étant apaisé, en vivant la vie de vos rêves, vous aurez les arguments pour leur montrer que vous avez fait le bon choix !

Votre père compte sur vous pour reprendre l’entreprise familiale pourtant la confection de chaussures orthopédiques ne vous a jamais passionné… votre père revendra SON entreprise et pourra s’offrir une belle retraite et vous, vous pourrez faire le métier qui vous plaît.

 

♦ Parce qu’on ressent quelques fois un écart avec ce qu’on a l’impression de devoir être et ce qu’on est réellement.

Vos parents et votre frère sont très organisés et vous êtes plutôt bordélique. Ça vous culpabilise quand vous y pensez… mais pourquoi ? vous n’êtes pas votre frère, ni vos parents ! Ils ont cette qualité (ou ce défaut si cela devient obsessionnel :-p) et vous avez probablement d’autres qualités qu’ils n’ont pas. La comparaison n’a pas de sens.

Vous êtes colérique, vous sentez pourtant que vous reproduisez un modèle familial qui ne vous apporte rien de bon.

Vous êtes une épouse plutôt jalouse, votre mère vous a appris à vous méfier des hommes et pourtant vous sentez au fond de vous que ce n’est pas bon pour votre couple et que cela mènera probablement à sa perte sur le long terme (comme votre mère d’ailleurs…).

Imaginez qu’un modèle familial est comme un pièce dans laquelle on vous aurait mis lorsque vous étiez petite. On ne vous y a pas mis pour vous faire du mal, on vous y a mis un peu inconsciemment (l’égo n’y est sans doute pas pour rien non plus). Vous, vous ne vous sentez pas bien dans cette pièce, elle ne vous ressemble pas. Vous ne savez pas comment en sortir, vous pensez que la porte est fermée à clef bien que vous n’ayez jamais vérifié. C’est pourtant bien simple, personne n’a les clefs de cette porte, il vous suffit de tourner la poignée et de sortir pour aller dans une pièce qui vous ressemble.

 

⌈ Pourquoi avons-nous tendance à faire preuve de loyauté familiale ?   ⌋

 

Il y a plusieurs raisons au fait de faire preuve de loyauté familiale :

  • raison consciente : chercher à ce que nos parents soient fiers de nous. C’est le cas lorsque l’on fait le métier qu’ils imaginaient pour nous, que nous reprenons l’entreprise familiale alors que nous ne voulons pas vraiment, que vous sommes bons dans les sports dans lesquels ils auraient rêvés d’être bons

Vous n’avez pas à vivre les rêves de vos parents (qu’ils n’ont pas eu le courage ou la possibilité de réaliser).

Vous n’avez pas à réaliser une vie que vos parents ont imaginée pour vous.

Vous n’avez pas obligatoirement à récupérer un héritage si celui-ci ne vous rend pas heureuse

Soyez fière de vous d’abord et si les autres sont aussi fiers de vous, alors c’est un bonus ! 

 

  • raison inconsciente : reproduction de divorce, de désastres financiers, violence verbales… vous ne savez pas vraiment pourquoi mais vous ressemblez à vos parents dans leurs pires côtés. C’est inconscient, cela doit avoir un sens en psychologie/psychanalyse. Peu importe, faites le choix conscient de changer. Verbalisez-le et prenez le temps de vous pencher sur les aspects que vous souhaitez modifier. Cela ne se fera pas seul, ni du jour au lendemain mais ça viendra, petit à petit.

 

⌈ Vous n’êtes pas responsable des sentiments des autres, ne l’oubliez pas !  ⌋

 

Votre mère est triste parce que vous avez divorcé (elle est restée avec votre père alors qu’elle ne le supportait plus depuis longtemps) : vous avez osé prendre un chemin différent de votre mère, vous avez fait preuve de déloyauté familiale. Sa tristesse ne doit pas vous influencer dans votre prise de décision en ce qui concerne votre propre vie. C’est elle qui a choisi d’être triste alors qu’elle aurait pu être heureuse que vous ayez eu le courage de franchir le pas de casser une relation qui ne vous convenait plus. Vous n’êtes pas responsable de ses sentiments, même si vous pouvez les entendre et faire preuve d’empathie.

Votre père est fâché parce que vous avez décidé de quitter votre CDI pour acheter une ferme et vous lancer dans la permaculture ? Il aurait pu choisir d’être fier que vous réalisiez votre rêve, fier de votre courage (d’un courage qu’il n’a peut-être jamais eu lui-même), fier que vous profitiez de la vie et de ses opportunités. Il pourrait même vous accompagner dans vos démarches et vous soutenir. Non, il a choisi d’être fâché et c’est SON choix, vous n’êtes pas responsable de ses sentiments. Engagez un dialogue pour renouer le contact si c’est possible mais ne vous morfondez pas en vous disant que vous le rendez malheureux. Il a choisi de se rendre malheureux dans la palette des sentiments qui étaient à sa disposition.

Nous faisons tous des choix. Le choix d’être fâché, vexé, triste alors que nous pourrions faire le choix d’être fier, encourageant, heureux, bienveillant. Ne l’oubliez pas.

 

Racontez-moi si vous avez déjà fait preuve, consciemment ou non, de déloyauté familiale ?

 

Avec toute ma bienveillance, 

Powa♣

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 61
    Partages

12 réactions au sujet de « Et si vous faisiez preuve de déloyauté familiale ? »

  1. La loyauté est, je trouve, le « frein » qui résiste le plus longtemps au chemin de « libération intérieure » que l’on entreprend car elle est tissée très finement avec nos cellules (enfin… c’est une façon de dire!), presque je dirais qu’elle est installée dans nos vie de façon insidieuse.
    Depuis longtemps, je me dis que c’est une problématique qui nécessiterais une réflexion approfondie, un livre entier à elle toute seule; et je suis persuadée également que la loyauté joue un rôle non négligeable dans l’évolution de nos pec ortho;

    1. Pardon pour cette validation tardive Colette ! Tu as raison c’est un frein très résistant d’autant plus qu’il y a beaucoup d’éléments qui sont encore à l’état d’inconscient longtemps ! Je n’avais pas fait le lien avec les PEC ortho mais effectivement…. ça vaut le coup de le garder en tête lors de la création de notre projet thérapeutique ..

  2. Merci ! Pour moi, la loyauté familiale était un DEVOIR, très lourd à porter, très envahissant, encombrant et allant à l’encontre de mon bonheur, de ma personnalité. Alors, vive la déloyauté familiale pour me permettre de reprendre mon propre chemin, sans honte ni culpabilité ! 🙂

  3. Coucou,
    J’ai été loyale pour ma scolarité, pour mon début de vie professionnelle et j’ai suivi une formation : construire et/ou améliorer son image. Le formateur m’a dit que ce serait d’abord CONSTRUIRE mon image dès que je me suis présentée : Je suis la fille de …., la femme de …. et la maman de 2 enfants …. grosse prise de conscience. Depuis, je fais un gros travail sur moi pour essayer d’être plus souvent déloyale…pas toujours facile. Merci pour ton article qui me motive encore une fois !!

  4. Un très bel article, qui est plein de bienveillance merci beaucoup ! Ce n’est pas toujours facile de se situer dans sa propre famille et d’y trouver une place qui nous convient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis in eget Phasellus leo. luctus vel, elit.