Comment mieux réagir au stress nous permet de vivre plus longtemps ?

Comment mieux réagir au stress nous permet de vivre plus longtemps ?

mieux réagir au stress

Le stress fait partie intégrante de nos vies, à tous ou presque. Généralement, nous imaginons que le stress est mauvais pour la santé et il est souvent associé à un risque accru de problème de coeur ou de vaisseaux sanguins. Cependant, il semblerait que ce ne soit pas le stress qui soit en cause mais plutôt l’idée que nous nous faisons du stress. 

C’est Kelly Mc Gonigal qui en parle dans une conférence TEDx que vous pouvez visionner ici et que je vous conseille vivement 🙂 

Selon une étude américaine, le stress augmente le risque d’avoir une maladie mortelle si et seulement si les personnes considèrent que le stress est mauvais pour leur santé ! Les personnes qui pensent que le stress n’est pas mauvais pour leur santé ont un risque même inférieur d’avoir une maladie mortelle que les autres.

QUOI ???? Oui… moi aussi j’ai trouvé ça vraiment, mais vraiment bizarre ! Mais cette théorie est tirée d’une étude effectuée aux Etats-Unis sur plus de 30 000 personnes pendant 8 ans… alors, on peut dire qu’elle a du poids !

Revenons à nos moutons ! Comment penser que le stress n’est pas mauvais pour notre santé ?

Voici les pistes qui sont proposées dans la conférence :

  • considérer l’augmentation du rythme du coeur comme un état physique nous préparant à l’action
  • considérer la respiration forte comme une meilleure oxygénation du cerveau nous permettant de mieux réfléchir

 

En gros, les réactions de notre corps au stress sont finalement des AIDES À LA PERFORMANCE, elles nous permettent de RELEVER LE DEFI dans des situations comme un entretien d’embauche, une réunion difficile, l’annonce d’une mauvaise nouvelle etc.

En plus de cela, la chercheuse nous indique que lorsque nous allons vers les autres en situation de stress, nous libérons une hormone – l’ocytocine ou hormone du plaisir – qui va nous donner encore plus envie d’aller vers l’autre et va aussi, par des mécanismes biologiques, protéger notre coeur des effets potentiellement néfastes du stress.

Finalement, que retenir de cette étude pour notre quotidien  :

  • penser que le stress est une force qui nous aide à relever des défis nous permet de mieux vivre le stress et de faire du bien à notre corps
  • aller vers les autres en situation de stress permet de protéger notre corps des effets potentiellement néfastes du stress. Donc même si vous vivez des instants de stress majeur comme la vie peut quelques fois nous en faire subir, allez vers les autres, tendez la main et vous ferez du bien à votre corps.

 

Et vous qu’en pensez-vous ? comment réagissez-vous au stress ? Quelles sont vos méthodes pour vous faire du bien dans ces moments-là ?

Powa ♣

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 8
    Partages

5 réactions au sujet de « Comment mieux réagir au stress nous permet de vivre plus longtemps ? »

    1. merci Flux ! N’hésite pas à nous faire un retour dans quelques temps pour voir si cela a vraiment changé quelque chose dans ton quotidien 😉

  1. Bonjour,

    Cet article est effectivement très intéressant. Un peu comme vous, j’ai bondi de ma chaise en lisant que le stress était bon pour la santé. Comment une chose aussi néfaste et contre laquelle je lutte quotidiennement peut-elle vraiment être positif ??!? Puis, en lisant, je me suis rendu compte qu’en réalité c’est surtout une question d’étiquette et de nom donné.

    Personnellement je crois que j’aime utiliser des termes différents. Le stress reste quelque chose de négatif dans mon esprit. En fin de compte, le stress c’est la nervosité et la pression dès que je ne parviens plus à la contrôler, dès qu’elle me domine et que je me sens assommé ou étouffé.

    Il y a cette pression et cette nervosité que je vais pouvoir ressentir avant de commencer un match de sport ou d’entrer sur scène. Un état de nervosité intense qui m’est bénéfique et qui me permet de me projeter vers un object qui va me demander des efforts importants. Que j’adore finalement parce que c’est dans ces moments qu’on se sent réellement en vie. Connecté avec l’instant présent où tout s’efface autour, l’objectif venant prendre toute la place.

    Mais inversement il y a aussi cette même pression, cette même nervosité qu’on peu ressentir devant un entretient d’embauche ou avec un supérieur hiérarchique. Absolument tout ce qui ma permis de me dépasser le soir avant dans des domaines où je me sens en confiance me paralyse complètement le lendemain parce que je ne suis pas à l’aise. Parce qu’au lieu de cultiver l’instant présent je laisse les « toujours » et les « jamais » envahir mes pensées.

    Au final ce n’est pas ce qui se passe en nous qui nous paralyse mais simplement la manière dont on gère toutes ses pensées. Notamment la projection mentale. Quand je me visualise marqué un but avant un match versus quand je m’imagine qu’on va me virer avant d’entrer dans le bureau de mon responsable.

    Ca me donne un peu envie de ressortir cette réplique d’Asterix et Obélix mission Cléopatre. « C’est ça, je vois pas en quoi c’est une bonne nouvelle, mais c’est ça. »

    Quoi qu’il en soit je profite de l’occasion pour te féliciter, Powa, pour tout le travail que tu fais sur ce blog et surtout te remercier chaleureusement. C’est toujours très inspirant de te lire.

    1. Merci pour ton message et tes encouragements Will 🙂 Oui, je crois que nous sommes sur la même longueur d’onde : apprendre à gérer ses pensées et surtout les projections que nous faisons. Moi j’appelle ça des peurs anticipatrices, même si je crois que ça ne remplace par le terme de projection mais le complète. Nous nous inventons des scénario qui génèrent chez nous des peurs, des craintes, des angoisses. En ayant conscience de cela, nous pouvons agir dessus et tenter d’apaiser notre esprit. C’est un long chemin mais je crois qu’il vaut vraiment le coup ! Bien à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

a9f9ddeb96e5271f43dd60606d21b2c6DDDDDDDDDDDDDDDDDDDD