De l’importance de célébrer les petits et grandes choses de la vie !

De l’importance de célébrer les petits et grandes choses de la vie !

 

Après un accompagnement professionnel réalisé par Caroline Cressot en juin (j’en parlais ici) , il est ressorti que j’avais beaucoup de difficulté à être fière de moi et à célébrer mes réussites, petites et grandes.

Quand j’évoquais les livres que j’ai publiés, je disais que c’était pas si difficile que ça d’écrire un livre comme je l’ai fait, qu’avec de la rigueur et beaucoup d’heures de travail tout le monde pouvait le faire.

Quand j’évoquais le travail de recrutement et d’amélioration de la qualité de vie au travail que je fais sur l’exploitation familiale, je disais que je faisais ce que je pouvais, que c’était loin d’être parfait et que je tâtonnais beaucoup.

Quand j’évoquais le formation Orthozen que j’ai co-crée, je disais que ça paraissait difficile à faire de l’extérieur mais que tout ça était un processus qui a duré plusieurs mois et que tout s’est fait petit à petit avec beaucoup d’heures de travail.

D’où ça vient ?

Il y a selon moi une composante familiale assez importante. On ne célèbre pas grand chose chez nous, les anniversaires une année sur deux ou trois… pas plus !

Quand j’ai eu mes résultats des concours d’orthophonie, j’ai eu droit à un « bravo ». Pas plus.

Quand j’ai eu mon premier contrat avec mon éditeur, j’ai eu droit à un « super ». Pas plus.

Quand j’ai acheté mon appartement, j’ai eu droit à un « cool ». Pas plus.

J’exagère un peu, mais presque pas. Ma famille s’intéresse et pose des questions mais nous ne célébrons jamais comme il se doit en faisant une soirée spéciale et/ou en trinquant et/ou en s’offrant une attention et/ou en faisant un discours..

Je ne m’étais jamais rendue compte que c’était spécial de passer aussi rapidement de la réussite à l’oubli sans célébrer cette réussite comme il se doit. C’est l’accompagnement réalisé avec Caroline qui m’a fait ouvrir les yeux.

Depuis j’essaie. C’est pas facile parce que c’est un vrai mécanisme de pensée qu’il s’agit de déconstruire. Mais ce n’est pas impossible.

Du coup, pour ce premier coup d’essai, je vous propose de célébrer ce blog.

Quand on me fait des compliments dessus, je dis que c’est vraiment un blog amateur, qu’il marche bien parce que je parle bullet journal et que c’est à la mode, qu’il y a encore beaucoup de choses à améliorer ….

Mais j’oublie :

  • les 1 348 000 vues ( oui, c’est bien plus d’un million de vue que le blog a brassé depuis sa création en mai 2016)
  • les 600 000 visiteurs uniques ! (c’est comme si toute la ville de Lyon était venue sur le blog et plus encore !)
  • le record absolu de vue en une journée : 7305 !
  • les 1260 abonnés qui reçoivent les articles à leur sortie
  • les visiteurs de France (métropole et Dom-Tom), Belgique, Canada, Etats-Unis, Suisse, Maroc, Allemagne, Royaume-Uni, Algérie, Espagne, Italie, Pays-Bas, Luxembourg, Tunisie, Brésil, Australie, Irlande, Cote d’Ivoire, Mexique, Japon, Inde….
  • les 83 articles publiés ( plus de 300 heures de travail pour le plaisir de vos yeux 😉
  • les 840 commentaires et mes 840 réponses 😉
  • les 840 sourires sur mes lèvres à la lecture de vos témoignages, commentaires, remerciements…. (oui parce que quand je vous réponds, j’ai systématiquement un sourire sur les lèvres, c’est plus fort que moi… quand je suis dans un café, ça doit faire bizarre !)

et puis indirectement…. grâce à ce blog j’ai :

  • eu l’opportunité d’écrire 4 livres qui se vendent super bien ! En juin, le Mon Cahier Bullet Agenda (rose) s’était vendu à plus de 12000 exemplaires !
  • rencontré ma co-formatrice avec qui nous avons créé de toute pièce OrthoZen, une formation pour le bien-être des orthophonistes et des soignants (et oui, elle m’a contactée sur le blog pour me rencontrer et discuter et de là est né ce projet ! C’est magique !)
  • fait un atelier bullet journal à Paris avec Bonne Maman

Pour célébrer ça en bonne et due forme, je vous propose un méga-concours pour que ma célébration soit aussi votre célébration !

Ce ne sera pas un cadeau à gagner mais 8 !

  1. des lingettes démaquillantes spécialement créées par Une julie Verte 
  2. une paire de boucle d’oreille offerte par Lili et le Scarabée rOz 
  3. un exemplaire le l’agenda Mon Cahier 2019 offert par les Editions Solar
  4. un autre exemplaire 😉
  5. Le livre de Jenna Blossoms  » trouvez et réalisez votre mission de vie – manuel pratique » aux éditions Exergue
  6. le livre  » Petite philosophie des oiseaux » de Dubois et Rousseau offert par les éditions de la Martinières
  7. le My2019 de My365 offert par sa créatrice Jennifer, un super carnet mi-bullet, mi-agenda pour lequel j’ai eu un vrai coup de coeur !
  8. un très joli cahier de la marque Les jolis cahiers 

 

Pour jouer, comment ça marche ?

  1. manifester votre intérêt pour ce concours sous la publication Facebook et/ou instagram (vous pouvez participer sur les deux et augmenter vos chances pour le tirage au sort)
  2. inviter des amis pour les convier à participer à ce concours
  3. liker la page Facebook PowapowaBlog et/ou Instagram po_wa_po_wa
  4. et sur Facebook, partager la publication Facebook sur votre page

Il y aura donc 8 gagnants qui seront tirés au sort le mardi 18 décembre. Les résultats seront donnés le mercredi 19 décembre.

Ce concours est ouvert à la France métropolitaine et Dom-Tom.

À vous de jouer !

Et avant de partir, pouvez-vous partager votre façon de célébrer les petites et grandes choses de la vie ?

 

Avec toute ma gratitude, 

 

Powa ♣

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 42
    Partages

16 réactions au sujet de « De l’importance de célébrer les petits et grandes choses de la vie ! »

  1. Je ne sais pas célébrer non plus.
    Pourtant mon histoire familiale est à l’opposé de la tienne, j’ai eu moultes félicitations et encouragements, cadeaux pour le brevet et le bac, message immortalisant mon admission à l’école d’ortho de Lyon dans l’album photo, etc…

    Mais comme toi, je minimise. Je ne me rendais pas compte du décalage et de l’exceptionnel. Jusqu’au bilan neuropsy qui a éclairé bien des choses…
    Entre septembre et octobre, 4 professionnels de santé tous différents m’ont dit que je manquais totalement de confiance en moi, et qu’il fallait que j’apprends à célébrer, chaque jour.
    – les gratitudes quotidiennes dans le bullet journal ? Je me suis aperçue qu’elles sont presque toujours basées sur un remerciement pour ce que les Autres ont fait, ou pour des évènements bienvenus apportés par le hasard. Très rarement sur une chose que moi j’ai accomplie…
    – la petite phrase d’affirmation positive tous les matins devant le miroir ? J’y arrive pas. Et même quand je l’ai fait, je n’y croyais pas.
    Maintenant, il faut que je cherche l’origine de cette auto-devalorisation. C’est le début d’un long chemin….

    Merci pour ton article qui fait tellement écho à ce que je vis. Je me sens moins seule 🙂 Continue ton blog, il est génial, et Félicitations pour tous tes accomplissements.

    1. Merci pour ton témoignage Anne-Laure 🙂 Et merci mille fois pour tes encouragements, ils me donnent l’énergie de continuer ce blog !
      Oui, tu as raison, c’est un long chemin de partir à la compréhension de soi… mais ça vaut tellement le coup ! Ne lâche rien :-*

  2. On nous enseigne de plus en plus l’art de la gratitude mais on oublie souvent de préciser que cela commence par soi-même … Savoir se remercier, se féliciter, s’encourager, tout cela (et bien plus encore) est indispensable pour vivre pleinement son quotidien. En France et sûrement ailleurs, on a diabolisé le narcissime … pourtant … les bienfaits du narcissisme thérapeutique ne sont pas anodins ! Alors, va, vis et profite et célèbre … et comme Emma Watson l’a si joliement dit … si ce n’est pas toi … alors qui ? Bravo Saskia pour toutes ces belles réalisations 🙂

  3. Eh bien moi j’adore ton blog, que je connais de longue date (alors que je découvre ton IG) et que je trouve très inspirant.
    Pour célébrer les petites et grandes joies de la vie, je n’ai pas de réelle habitude. Le plus souvent, je me contente de noter ma gratitude sur un joli cahier en décorant la page, parfois je me fais un bain chaud plein de mousse avec un thé et un bon livre, plus rarement je m’offre carrément un cadeau (raisonnable hein, le cadeau) !
    Voilà !

  4. Coucou !
    Alors voici encore un article intéressant ! Figure toi que moi je n’imaginais pas qu’on ne fête pas un événement d’envergure !!! Chez nous, on marque le coup pour tout ou presque … peut être que j’exagère mais : pour le bac de notre fille, les 18 ans, les 20 ans, les anniversaires, une nouvelle voiture, voir même le retour à la maison suite à une longue hospitalisation !
    En tout cas bravo pour ton blog toujours inspirant et oui, je pense que c’est bien de célébrer les événements qui nous marquent.
    A bientôt !
    Caro

  5. Ben moi, je suis super contente de t’avoir croisée à l’événement Bonne Maman (j’y étais avec ma maman d’ailleurs). C’était un chouette moment, le lieu était vraiment beau et il n’y avait pas trop de monde (c’est plus facile de partager je trouve). J’avais beaucoup aimé ton atelier (on s’est un peu incrusté sur la fin !) C’est suite à cela que j’ai acheté ton bouquin les 100 modèles de BuJo. Et que je vais plus régulièrement sur ton blog (que je connaissais déjà).

    Sur le fait de célébrer, je pense qu’on est un peu pareil dans ma famille. Cela fait peu de temps que je commence à célébrer et d’ailleurs, je ne le fais pas assez encore. C’est marrant parce que j’ai suivi une formation en ligne sur le blogging et le formateur nous dit de célébrer tout un tas de choses (le premier commentaire qui n’est pas de qqun qu’on connaît, le 50e abonné, la première journée à 100 visites, des choses comme ça). Je me suis notée qqunes des choses à célébrer, impatiente que cela arrive. Et au final, je me rends compte quand cela arrive que je me dis « oh mais c’est pas grand chose » et j’attends le prochain pallier… Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop ! En plus, c’est pas grand chose, on peut célébrer juste en s’offrant un bon chocolat chaud, un livre qu’on aime à la librairie, un joli bouquet de fleurs. Mais non, j’y arrive pas…

  6. Merci Powa pour ce partage ! Comme toi, je suis toujours en train de minimiser mes réussites, ce qui m’a conduit au burn-out… Eh oui, à ne pas reconnaître toutes nos petites et grandes réussites, à toujours croire que d’autres ont plus de mérite, plus de capacités…on finit par en faire plus, toujours plus en s’oubliant en chemin, en n’étant jamais satisfait. Par contre, s’il est certain qu’une famille qui ne célèbre rien n’encourage pas à auto-célébrer nos réussites, cela peut aussi venir de notre propre personnalité : dans ma famille, tout était célébré, ce qui ne m’a pas empêché de passer à côté de toutes mes victoires. Alors merci à toi de nous rappeler qu’en chacun(e) de nous se trouve un vainqueur et que finalement, il n’y a pas de petites victoires. Et puis, ça fait tellement de bien de se féliciter soi-même ! Puisqu’on en est là, je me félicite de ma première année de bullet sans interruption… grâce à toi et à ton blog ! Encore une petite victoire à célébrer pour toi 😉 Alors…MERCI !!!

  7. Hello ! Je me retrouve beaucoup dans tes écrits. Chez moi non plus on ne célébré pas ou peu. Rien a été source de grande joie, ni les réussites aux examens, ni quand j’ai trouver un apprentissage, ni mon premier job (ni le second ou le dernier à ce jours d’ailleurs ^^), ni mon premier appart. La seule « grosse » fête qu’on a fait a été pour mes 18ans.
    Pour mon blog c’est pareil, j’ai le sourire quand je passe des mini paliers mais ca reste là car le coté « oui mais c’est rien ça » revient à grand pas !
    Merci d’avoir pointer quelque chose que je savais déjà mais que je peux améliorer en aillant mis des mots dessus grâce à toi 🙂

  8. Merci beaucoup pour cet article. Il est vrai que j’aime bien fêter les petites choses de mes enfants, et parfois je me trouve ridicule, mais finalement, c’est une bonne chose, et je me rends compte que cela pourra les aider pour plus tard. Donc je vais continuer 😉

    Bonne journée et merci pour tes articles.

    1. Apprendre à célébrer, c’est apprendre à faire preuve de gratitude, c’est apprendre à porter notre regard sur le positif (même tout petit) plutôt que sur le négatif ( une tendance humaine plutôt naturelle). Un gros point positif pour nos enfants et la société future 😉

  9. Zut, il faut un compte instagram ou facebook pour jouer et je n ai rien de tout cela :-\ Mais je suis ton blog depuis longtemps deja…. je souris quand une notification d’article arrive dans ma boîte mail ….
    Manquer de confiance ? Ca me parle totalement…. Minimiser ? aussi ! D ailleurs tiens, je n ai pas de compte sur les réseaux sociaux, ce n’est pas un hasard….
    Célébrer ? OUI 🙂 je célèbre les petites et grandes réussites de mes enfants ! 🙂 Bon bulletin ok mais pas que ! Premier plongeon tête sous l eau , apéro 🙂 Je vous rassure c est au jus de pomme, mais la célébration est là 🙂 Ici on fête, on félicite, et je pense que tout est là, pour donner confiance…. j espère que mes enfants seront plus confiants en eux que je ne le suis….

    1. Bravo pour toutes ces célébrations, c’est génial ! Oui, tu as raison, ça leur donnera confiance. En eux, en la vie 😉 Et désolée pour le concours, il est toujours plus simple de les lancer sur les réseaux sociaux. Et merci pour tes doux mots, ils me réchauffent le coeur <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fringilla in neque. felis mattis venenatis,